Pas de smacks pour Smacks®

Publié le par ©

http://www.cinemovies.fr/images/data/photos/16870/la-princesse-et-la-grenouille-2010-16870-1525048751.jpgLe nouveau film de Disney, la Princesse et la Grenouille, est sorti le 11 aux États-Unis. Le long métrage s'inspire de ce vieux conte de fée, repris par les Grimm, dans lequel une jolie Princesse, hardie, bécote les squameuses badigoinces d'un anoure amoureux ; le subtil érotisme zoophile rompt le sort : l'heureuse rainette réintègre ses royales culottes.

 

Le baiser comme contre-sort topique, qu'il vienne améliorer dramatiquement une condition batracienne ou secourir une demoiselle d'un coma séculaire, imprime l'imaginaire en ce qu'il crédite et promeut, par l'argumentaire magique, des épanchements labiaux qui nous sont bien naturels : galoches florentines et suçons adolescents, poutous au toutou ou bisous à bébé, jusqu'à ces étranges preuves d'affection, toutes salive et traces d'ADN, administrées à des crucifix, des dés de casino, des bagues, ou la terre ferme.

 

Or, voyant le coup venir et prévoyant une résurgence de ces élans buccaux sur d'impuissants ranidés, l'Association Médicale Vétérinaire Américaine et l'Association des Vétérinaires de Reptiles et Amphibiens rappellent que ces excentricités ont plus de chances de vous coller une sale maladie que de vous offrir sur un plateau un(e) aristocrate maudit(e) : en 2009, aux États-Unis, 48 cas de salmonelloses transmises par des grenouilles furent référencés, principalement chez des Princes et Princesses de moins de 10 ans, qui avaient cru détecter derrière les placides humeurs vitrées de leurs quadrupèdes verdâtres le regard implorant d'un nobliau en détresse.

 

Alors pour éviter les mauvaises surprises, suivez la règle d'or Tonique Révoltant : surtout avec les crapauds, n'embrassez pas au premier rendez-vous.

Publié dans Santé

Commenter cet article

martine 23/12/2009 18:36


Le procédé inverse n´est pas sans danger non plus: sucer la pomme d´un prince ou d´une princesse pour avoir le crapaud peut causer quelques déboires!