Merrymen

Publié le par ©

D'après cet article du Telegraph, Selfridges lance une nouvelle gamme de collants, destinée à une clientèle bien différente des gambettes habituées à les accueillir : les hommes.

La chaîne prétend avoir trouvé là un filon, un marché largement inexploité, sur lequel elle entend bien faire main-basse en développant ces chausses modernes, marketées sous l'habile nom-valise "mantyhose".

"Mantyhose" : une contraction de "man" et "pantyhose" ; le procédé, appliqué humoristiquement à des incartades involontaires dans l'univers féminin (comme les "moobs", ou "man boobs", qui désignent la figure fâcheuse qu'une poitrine masculine peut prendre sous l'action conjuguée du McDo et de l'implacable loi de la pesanteur), a été vite recyclé par la pub anglo-saxonne pour masculiniser des accessoires auxquels des commerciaux visionnaires tentaient de faire traverser la frontière des sexes : si vous êtes un homme et que vous vous baladez avec un sac-à-main, vous pouvez vous inquiéter pour votre virilité ; mais si c'est un manbag, c'est une toute autre affaire !

Avec les mirdles (des gaines pour hommes) et les meggings (des leggings pour mecs), en creusant jusqu'au manscara (également "guy-liner") et en attendant le morset, la tendance métrosexuelle cherche sans cesse à faire passer à nos gonades la barrière pubienne -- littéralement, dans le cas des slim jeans, remarquez.

Mais si Selfridges voit dans le collant pour homme un grand avenir textile, c'est qu'il a une utilité : glissé sous le pantalon à pinces, en lui molletonnant les parties charnues et en lui enveloppant le cuisseau d'une chaleur providentielle, le mantyhose viendra bénir le travailleur hiémal de son inguinale bienveillance.

Mâles de tous les horizons, machos et couillus, poilus gaillards et gonzes barbus, cet hiver, semble-t-il, sera nylon ou ne sera pas.
Alors si vous avez les gigots frileux, entre deux packs de six ou à la mi-temps, allez vous payer un bon collant -- et tant que vous y êtes, prenez-en pour les potes :

Le mantyhose, pour donner à vos bromances des allures de Dynamic Duo.

Publié dans Société

Commenter cet article

martine 01/10/2009 14:19


Pardon d´occuper autant d´espace, mais comme la fête de la bière approche (vous savez, le highligt culturel de la vie munichoise), un copain allemand se demande si Selfridges fait aussi des
dirndles pour hommes?


© 04/10/2009 15:32


Selfridges l'a manifestement négligé, mais j'entrevois un avenir grandiose pour le mirndle.
Vite ! Un brevet !


martine 29/09/2009 10:55


Un article avec des effets secondaires non négligeables! Depuis la lecture de ce document "à hauts risques", mon esprit se met à vêtir tous les hommes rencontrés dans la rue, de ces collants
diaboliques. Attention, il ne s´agit malheureusement pas d´images érotiques mais de visions déprimantes et nuisibles à un moral déjà fragile qui fricoterait volontiers avec copain Prozac!
Il faut savoir que nous nous trouvons dans une zone géographique où l´action de la pesanteur se fait très fort sentir et provoque un phénomène d´avalanche prononcé, chez les messieurs, comme
d´ailleurs chez les dames. La pesanteur n´est pas sexiste. La poitrine fait la connaissance du nombril auquel il prend des envies d´aller voir en direction des cuisses. Et ainsi de suite... Alors
imaginez un tel tumulte moulé sous un "mantyhose"...
Faudra-t-il bientôt marcher les yeux toujours baissés?!!!


Le Ndix 28/09/2009 16:00


Il va y avoir des guest stars inattendues sur la couv' des magazines de mode masculine d'ici quelques années.
http://tinyurl.com/ycsljjs