Une araignée dans le grenier

Publié le par ©

Ne vous est-il jamais arrivé de -- mettons -- fouiller votre grenier ou votre débarras, et d'y faire des trouvailles perturbantes ? Je ne parle pas de fureter dans les affaires de son conjoint et d'y trouver un pic à glace souillé de sang non-identifié, emballé dans un petit linge blanc, ou de perquisitionner le garage à papy-mamie et d'y dénicher une combinaison latex intégrale à zipette buccale.

Non : je parle plutôt d'inventorier votre propre bordel et de tomber sur quelque chose que vous avez manifestement acquis vous-même à une certaine époque, mais dont rien ne peut vous rappeler l'usage que vous vous destiniez à en faire.
Comme 65 mètres de câble ethernet. Ou un gros solénoïde de cuivre. Ou un forceps hémostatique.

C'est un peu ce qui m'est arrivé l'autre jour en déterrant ceci dans mon souk informatique :


Il apparaît donc, selon toute vraisemblance mais contre toute attente, que j'aie ressenti, en juin l'année dernière, le besoin impérieux de collecter des données extrêmement précises en matière de traction de bétail ; que pour m'élever à l'état-de-l'art dans le domaine du remorquage ovin, je sois allé jusqu'à télécharger une analyse détaillée des forces mises en cause dans ce type de man­œuvres.

Ce papier compare, en particulier, les efforts induits par le tirage de gros bestiau à laine en fonction de la surface : à lattes de bois ou de plastique (soit parallèles au sens de traction, soit perpendiculaires) ou bien à grillage en acier ; horizontale ou en pente à 5,6°.
Vous pouvez vous amuser à deviner la configuration victorieuse -- ça tombe un peu sous le sens.

Notez néanmoins la transférabilité des conclusions développées dans l'étude, vers des domaines tels que l'incartade ménagère ou, plus globalement, la résolution d'impondérables criminels.

En gros, si vous zigouillez l'amant de votre femme, pensez à votre dos : faites-le dans votre petit cottage en bois plutôt que dans une usine désaffectée.

Publié dans Variés

Commenter cet article

martine 10/08/2009 12:36

Bonjour,
et après, comment on fait pour le recyclage? On trie?!!!
(la copine de mon ex faisant dans les 150 kilos, il y aura pas mal de saindoux!).

Bon, blague à part, je trouve ce blog super. Un blogueur blagueur! Cela fait un bien immense de voir qu´il y a encore des homo sapiens qui ne se prennent pas trop au sérieux.
En plus, c´est marrant, il y a comme un petit air de famille avec le style de Yves....

© 12/08/2009 23:03


tant mieux ! le saindoux ça sert toujours.
je suis bien content que ça vous plaise -- du coup, ça encourage à continuer : je me remonte les manches et je replonge.
quant aux tournures qui sonnent un peu paccalet, je me demande bien d'où ça peut venir...