Chant pétard-iotique

Publié le par ©

C'était il y a 2,2 siècles :
pour l'affront fait au onze -- ça, c'est la semence ! -- 
par le tyran, les flux cinglants de la révolte,
en lui tirant des flots sanglants à la récolte,
changèrent au quatorze la face de la France.


Le 11 Juillet 1789, la Paris pauvre apprend le limogeage sans chichis par le Roi du ministre Necker et le prend fort mal -- honnêtement, quand avez-vous vu la France se mettre dans des états pareils pour un homme politique ?

Bref, le peuple, craignant pour sa Constitution, chippe des armes aux Invalides, puis, le 14, s'en prend à la forteresse de la Bastille Saint-Antoine, et ouvre une boucherie dans le 11e. Ce coup d'éclat en gerbe cramoisie rendra leur liberté à d'importants prisonniers : sept au total : un fouisseur de choucroute, un malade imaginaire, la puce savante du marquis de Sade, trois moutons magiciens et votre serviteur, dans sa prime jeunesse.
Ce jour-là, l'organe révolutionnaire fit danser la carmagnole à la couronne, dans les incartades aortiques et dérives carotidiennes, les larmes saumâtres, les impairs de fond de culotte.

Depuis, tous les ans à la même date, on pétarade en béant devant des brochettes d'andouilles qui dandinent de l'uniforme, et on "oooh" et on "aaah" des touches impressionnistes pétillant sur le canevas cosmique. Soit.

Or si la manifestation manque (en principe) de viscères, c'est que notre Fête nationale ne commémore pas le susdit épisode sauvage de notre histoire, mais la Fête de la Fédération, une fiesta champêtre truculente organisée à la même date l'année suivante, en l'honneur de... la prise de la Bastille.

Conclusion : on fête tous les ans l'anniversaire du premier anniversaire.
J'ai donc décidé de faire pareil avec toutes mes accointances :

Happy first-year to you, happy first-year to youuu...

Publié dans Éphémérides

Commenter cet article

petard pas cher 20/12/2012 16:57

Un épisode qu'on avait tous oublié.

Vichounet 14/09/2009 22:25

Et surtout, elle était utile la révolution française...

Le peuple affamé (Merci au volcanisme de Laki quelques années auparavant) manipulé par la riche bourgeoisie ( désireuse de se débarrasser de la noblesse dont elle ne partage pas les privilèges), saccage et massacre des familles entières d'innocents (femmes et enfants... certes nobles mais innocents néanmoins) avant de finalement assassiner un roi débonnaire et finalement trop conciliant, sa femme et ses enfants (qui mourront en prison).

Le tout aboutira quelques années plus tard à la Terreur (plus de 30 000 morts exécutés pour la plupart sommairement sans même un procès -on notera en passant l'assassinat par décapitation de Lavoisier, père de la chimie moderne-). Enfin et c'est la cerise sur le gateau, 10 après la prise de la Bastille (et donc 9 ans après le premier anniversaire de la prise de la Bastille... ;-)) la France héritait d'un roi et empereur, qui parvint entre autre chose à unir l'Europe toute entière contre notre beau pays...

Alors oui, sans doute, la révolution française fut un grand progrès, et à n'en pas douter il faut fêter chaque année la prise de la Bastille comme un événement majeur dans l'Histoire de France. Si au moins le bon peuple l'avait prise deux semaines plus tôt la Bastille, il aurait pu en profiter pour libérer le marquis de Sade...