Les Chinois et le Porno schtroumpf

Publié le par ©

http://uk.reuters.com/article/idUKTRE55T26Y20090701

Cet article de Reuters nous apprend que Beijing a décidé de préserver la santé morale de ses bien-aimés citoyens, menaçée par la malédiction de la pornographie. Louée soit la technologie : un filtre internet va scanner la moindre image débarquant sur un ordinateur chinois et trier ce qui ressemble de près ou de loin à un déballage de chair rose... fût-ce la fourrure (pourtant orangée) de Garfield -- de toute évidence, les autorités pékinoises ont pris le terme comic strip un peu trop au pied de la lettre.

Quoi qu'il en soit, une solution évidente se présente à qui tient tout de même à voir de la fesse : il suffit qu'elle soit d'une couleur qui passe sous le radar. Et s'ouvre là le champ infini de ce que j'appellerais la pornographie schtroumpfe.

Car le Chinois en mal de lascivité moite pourra malgré tout se délecter de crudité pour peu qu'elle soit - par exemple - bleue !
La licence orientale s'épanouira dans le clapotement flaccide de couilles indigo sur une cellulite azurée ; le frétillement fébrile d'un corps caverneux de cobalt sur des aréoles saphiréennes ; les spasmes satisfaits d'un sphincter outre-mer...

- Alors, heureuse ?
- Oh oui, schtroumpfement !

La polissonnerie chinoise en ondes de moins de 500 nanomètres.

Publié dans Société

Commenter cet article